'Avant d'être des souvenirs achetés par les vacanciers, les poupées vêtues de costumes régionaux ont eu une autre fonction, celle d'apporter leur contribution au renforcement de la connaissance de la nation "France" au XIX° siècle.
L'oeuvre de Melle Marie Koenig est, à ce sujet, tout à fait remarquable.

Elle est née à Paris en 1841 et, après avoir été institutrice libre, elle obtient, en 1881, le Certificat d'Aptitude à l'Inspection des Ecoles Maternelles. Elle intègre ensuite le "Musée pédagogique", créé par Jules Ferry en 1879, destiné à rassembler des pièces (livres,documents, dessins, cartes, mobilier etc...) permettant d'écrire une histoire de l'enseignement en France (.....)

En 1895, elle s'adresse à M. Bouragué, un ami, inspecteur primaire de Brest, et lui demande de faire habiller par les écoles de sa circonscription des poupées en costume de leur région.

Très rapidement, 30 poupées lui parviennent: "Trente poupées bretonnes de Lorient, de Plougastel, de Douarnenez, de Quimper, d'Ouessant etc., arrivèrent au Musée et ravirent le public par leur gentillesse, la fraîcheur et l'exactitude de leurs costumes" (Marie KOENIG,Musée de poupées, Hachette, 1909, p. VIII).
L'année suivante, en 1896, devait s'ouvrir une exposition commerciale et industrielle à Rouen. Marie Koenig demande alors à toutes les directrices des Ecoles Normales des différentes régions, des Ecoles Primaires Supérieures et des Cours Complémentaires de lui envoyer une poupée habillée dans le costume original des différents pays où elles habitent, ou à défaut la reproduction d'une poupée historique. Trois mois plus tard, 200 poupées arrivent au Musée Pédagogique.
Une nouvelle demande datant de 1905 entraîne l'arrivée de nouvelles poupées. Et, en 1909, la collection se monte à 460 poupées, envoyées au Musée, accompagnées de notices dont Marie Koenig va s'inspirer dans ses différents textes, notamment dans Poupées et légendes de France (publié en 1900), les articles publiés entre 1902 et 1914 dans le Journal de la Jeunesse et Musée de Poupées (1909) qui reprend les articles publiés avant cette date.

Les poupées, trop entassées au Musée pédagogique, sont transférées au Musée du Trocadéro en 1913 pour la section ethnographique.Par la suite, la collection va être séparée en deux : les poupées représentant les colonies
et les pays étrangers sont allées, en 1942 et 1964, au Musée de l'Homme, puis au Musée du Quai Branly, et les poupées habillées en costumes français, régionaux ou historiques, rejoignent en 1946 les collections du MNATP, devenu le MUCEM à Marseille......'

 

Allez vite lire la totalité de l'article,c'est sur le site d'Odile : 'Objets d'enfance' !

 

Bonne lecture